Katmandou et nous...

Jour 1 : Nos premiers pas au Népal

Nos ressentis sur les premières heures de découverte d'un pays et d'une ville sont souvent mitigés. D'abord, parce qu'il y a la fatigue des vols, ensuite, parce qu'il faut subir les formalités administratives d'entrée, puis rejoindre son hôtel souvent situé assez loin de l'aéroport, et comme Katmandou ne fait pas exception à la règle des grandes villes asiatiques, la circulation est non seulement chaotique, mais aussi très dense. Après avoir passé une bonne nuit et avoir récupéré du décalage horaire, nous aurons l’esprit, les yeux et les oreilles grands ouverts pour la suite de notre périple. Bref, les choses sérieuses commenceront demain.
Notre arrivée après 2 heures de vol depuis Delhi, durant lesquelles j'ai passé mon temps à dormir, je n'ai pas vu le décollage et ai même raté le repas !
Une fois les bagages déposés, la nuit est tombée, mais on part quand même explorer les environs et manger un peu avant une nuit régénératrice.

 

Notre suite à 5 euros la nuit : basique, mais suffisant (quoique pas très propre). On y reste 2 nuits.
Une fois les bagages déposés, la nuit est tombée, mais on part quand même explorer les environs et manger un peu avant une nuit régénératrice.
Nos ressentis sur les premières heures de découverte d'un pays et d'une ville sont souvent mitigés. D'abord, parce qu'il y a la fatigue des vols, ensuite, parce qu'il faut subir les formalités administratives d'entrée, puis rejoindre son hôtel souvent situé assez loin de l'aéroport, et comme Katmandou ne fait pas exception à la règle des grandes villes asiatiques, la circulation est non seulement chaotique, mais aussi très dense. Après avoir passé une bonne nuit et avoir récupéré du décalage horaire, nous aurons l’esprit, les yeux et les oreilles grands ouverts pour la suite de notre périple. Bref, les choses sérieuses commenceront demain.
Notre arrivée après 2 heures de vol depuis Delhi, durant lesquelles j'ai passé mon temps à dormir, je n'ai pas vu le décollage et ai même raté le repas !
C'est ici que nous allons perdre 1H30 en formalités administratives, heureusement qu'il n'y avait pas beaucoup de monde !
Malgré les 22 degrés affichés, Flo sort sa doudoune.
Nos ressentis sur les premières heures de découverte d'un pays et d'une ville sont souvent mitigés. D'abord, parce qu'il y a la fatigue des vols, ensuite, parce qu'il faut subir les formalités administratives d'entrée, puis rejoindre son hôtel souvent situé assez loin de l'aéroport, et comme Katmandou ne fait pas exception à la règle des grandes villes asiatiques, la circulation est non seulement chaotique, mais aussi très dense. Après avoir passé une bonne nuit et avoir récupéré du décalage horaire, nous aurons l’esprit, les yeux et les oreilles grands ouverts pour la suite de notre périple. Bref, les choses sérieuses commenceront demain.
Notre arrivée après 2 heures de vol depuis Delhi, durant lesquelles j'ai passé mon temps à dormir, je n'ai pas vu le décollage et ai même raté le repas !
Malgré les 22 degrés affichés, Flo sort sa doudoune.
C'est ici que nous allons perdre 1H30 en formalités administratives, heureusement qu'il n'y avait pas beaucoup de monde !
Notre suite à 5 euros la nuit : basique, mais suffisant (quoique pas très propre). On y reste 2 nuits.
Une fois les bagages déposés, la nuit est tombée, mais on part quand même explorer les environs et manger un peu avant une nuit régénératrice.